Nestlé

Dans cet article, nous allons vous présenter Nestlé, une des dix sociétés françaises que les jeunes diplômés veulent intégrer.

Nestlé, un géant mondial de l’agroalimentaire

C’est en 1867 que Henri Nestlé, l’un des fondateurs du groupe qui porte son nom, développe et commercialise un nouveau procédé de farine lactée pour enfants qui va imposer le nom de Nestlé sur le marché des produits à base de lait. Cent trente ans plus tard, le groupe Nestlé se classe au premier rang mondial des entreprises du secteur agroalimentaire (eaux, boissons, alimentation infantile, café, chocolat et glaces, alimentation animale), devant la firme française Danone, avec un portefeuille de 8 500 marques, dont 10 sont exploitées au niveau mondial (Nescafé, Maggi, Perrier), et près de 700 au niveau international (Findus, Lion, Buitoni).

La conquête de nouveaux produits et de nouveaux marchés

Nestlé, qui possède aujourd’hui 489 usines disséminées dans 77 pays et emploie 220 000 salariés, est, depuis sa constitution, un groupe à vocation internationale. Bien que l’entreprise ait son siège social en Suisse, à Vevey, elle a été fondée par un Allemand — Henri Nestlé était originaire de Francfort — et deux Américains, la Confédération helvétique ne représentant que 2 % de son activité. Axé à l’origine autour des produits laitiers à boire — qui aujourd’hui ne constituent plus, en termes de chiffre d’affaires, que la sixième source de revenus du groupe, Nestlé a accéléré son développement en termes de produits et de marchés à partir de 1946, afin de prendre place sur de nouveaux marchés porteurs dont la croissance était supérieure à celle de ses productions d’origine. Le groupe s’est toujours distingué dans sa politique d’acquisition d’entreprise par l’importance des fonds consacrés à sa stratégie de croissance externe. Ainsi, dans l’alimentaire, le groupe a réalisé en 1984 une OPA d’un montant de 3 milliards de dollars pour acquérir l’entreprise américaine Carnation, cet investissement étant le plus important jamais réalisé dans ce secteur. Cette opération a été suivie par l’acquisition de la firme britannique Rowntree, de Buitoni et, surtout, par la bataille boursière engagée contre Danone pour le contrôle de la marque Perrier. Dans d’autres secteurs, Nestlé a pris des participations dans l’industrie des cosmétiques (il est le deuxième actionnaire de L’Oréal) et dans l’industrie pharmaceutique (ophtalmologie, dermatologie).