Retour sur les cursus de l’EFOA

Les professions en rapport avec les animaux sont des métiers valorisants qui offrent également de véritables perspectives de carrière. Avant de pouvoir exercer, il est nécessaire de se former, d’obtenir des diplômes ou des certifications. C’est notamment le cas lorsqu’on souhaite devenir ostéopathe animal à la suite d’un cursus EFOA. Retour sur les programmes de cet établissement.

EFOA : deux cursus pour devenir ostéopathe animal

Acronyme pour désigner l’école française d’ostéopathie animale, l’EFOA propose plusieurs formations spécialisées. Prévu sur une période de 3 ans, un premier cursus permet d’appréhender la partie théorique, ainsi que les premiers exercices d’ostéopathie. Le programme hebdomadaire s’organise sur 4 journées de cours et 1 journée dédiée à la pratique.

Le suivi de ces études est ouvert aux titulaires d’un bac général avec une option SVT, STAV, ST2S ou STL. Il est aussi possible d’intégrer l’établissement en tant qu’ostéopathe diplômé ou vétérinaire. Une licence en biologie est également acceptée. En fonction du profil des candidats, un allègement du cursus est envisageable. Un second cursus de deux années parfait les compétences des étudiants et les prépare à l’insertion professionnelle.

horse-g3a174d2be_1920

Les cours théoriques des cursus EFOA

L’ostéopathie animale exige des compétences pointues. Les cours théoriques des cursus EFOA proposent un contenu exhaustif sur tous les aspects de la profession. Cela tient tout d’abord à la culture médicale, au protocole de visite, ainsi qu’au principe de biomécanique. On distingue également une dimension scientifique à la pratique de l’ostéopathie avec une parfaite connaissance anatomique et biologique du corps des animaux. En effet, cette discipline s’applique aux chiens, aux chats, aux bovins, aux équidés ou même aux oiseaux. Parmi les thèmes abordés, on peut évoquer :

  • l’hématologie ;
  • la biologie cellulaire ;
  • l’embryologie ;
  • les maladies animales et les mécanismes immunitaires ;
  • la chimie et la biochimie…

À cela s’ajoute l’apprentissage des règles de sécurité et d’hygiène pour toute intervention. On retrouve aussi des matières connexes, comme la pratique de médecines non conventionnelles. Par exemple, l’acupuncture animale.

Les exercices pratiques des programmes de formation EFOA

Que l’on souhaite devenir ostéopathe pour cheval ou pour d’autres animaux, la pratique est indispensable à l’acquisition des compétences professionnelles. Dans un premier temps, la mise en application des connaissances théoriques passe par la maîtrise des bons gestes à adopter. Cela permet aussi de distinguer des repères anatomiques et mener des tests de mobilité.

Afin de compléter les cursus de l’EFOA, les étudiants doivent effectuer des stages thématiques, à raison de 6 semaines par an. Les établissements sélectionnés sont homologués par l’école. Il peut s’agir, par exemple, d’un centre d’entraînement, d’un zoo ou même d’un muséum d’histoire naturelle. En 5e année de cursus, des consultations encadrées sont organisées. Une démarche essentielle pour se familiariser avec une mise en situation réelle.

Les cursus EFOA comprennent des programmes exhaustifs afin de devenir ostéopathe animal. Les formations présentent un contenu équilibré entre cours théoriques et exercices pratiques. Les matières peuvent être d’ordre généraliste ou spécifique à une discipline, comme l’ostéopathie canine. L’école française d’ostéopathie animale propose aussi des conseils quant à la vie étudiante et à l’insertion professionnelle.