Vattenfall : leader européen de l’énergie

Des lignes à haute tension

Créé il y a plus de 100 ans, Vattenfall est aujourd’hui un des plus gros producteurs et fournisseurs d’énergie en Europe. Il est implanté dans plus de 7 pays d’Europe et fournit plus de 10 millions d’Européens en gaz, électricité et énergie renouvelable.

De l’énergie venue du Nord

Depuis l’ouverture des marchés en 2007, Vattenfall a fait son entrée sur le territoire. Ce fournisseur suédois est une société à capitaux publics détenus à 100% par le gouvernement de son pays. Première entreprise énergétique de Suède, Vattenfall arrive en France avec en premier lieu une casquette de fournisseur d’électricité pour les entreprises. Rapidement ses tarifs de gaz professionnel et de l’électricité pro font parler d’eux et commencent à séduire les entreprises françaises.

En 2018, Vattenfall a annoncé son intention de conquérir le marché des TPE et PME. Pour cela, la société a lancé une campagne pour accroitre sa visibilité auprès des petites et moyennes entreprises françaises.

Des tarifs attractifs

L’ouverture du marché de l’énergie en France a mis fin au monopole d’EDF et GDF Suez. En effet, aujourd’hui une petite vingtaine de fournisseurs alternatifs sont apparus dans le paysage. Contrairement aux grands groupes ils ne sont pas tenus de proposer des tarifs règlementés. Ainsi ils proposent souvent une énergie moins chère.
Dans le cas de Vattenfall, l’électricité est environ 10% moins chère que celle proposée aux tarifs réglementés.

Un engagement fort en faveur de la transition énergétique

Un parc éolien en mer avec des bateaux de plaisance

Une autre force de Vattenfall est son engagement dans les énergies renouvelables et la réduction des émissions de C02. En effet, ce producteur émet aujourd’hui 3 fois moins de carbone qu’en 2014 et assure 35% de sa production grâce aux énergies renouvelables.

Vattenfall produit de l’énergie renouvelable principalement à l’aide de l’éolien. L’entreprise a d’ailleurs de très nombreux projets en cours de réalisation en Europe. Plusieurs chantiers en Angleterre ou au large du Danemark devraient voir le jour d’ici 3 à 5 ans.

Ainsi, cette expertise est un atout de taille pour le fournisseur suédois, qui n’a plus à prouver ses qualités en termes d’excellence énergétique.

La France, très en retard sur ses objectifs de 2020 et 2030, a bien besoin d’un fournisseur d’électricité verte pour continuer sa transition énergétique.